“La France m’a tuer”

C’est avec rage et déception que j’écris passionnellement cet article, comme si j’étais moi-même Karim Benzema. Cet article qui me permettra d’être mieux après m’être vidé la tête et déchainé ici. Cet article qui est à prendre au premier degré, dans lequel chaque mot a son importance et évoque précisément ma pensée et ce dont pourquoi je pense ainsi. Notre article est le «Omar m’a tuer» du foot Français. C’est donc avec une déception au goût de rage, de colère et presque de haine que j’écris pour la défense de Benzema, notre meilleur joueur.

LES FAITS

Au-delà du fait que je sois Français et donc très impatient de l’Euro organisé chez nous pour y espérer la victoire finale, ce n’est autre qu’un coup fatal que d’apprendre l’éviction de Karim Benzema pour l’Euro, notre meilleur joueur. Oui notre meilleur joueur, car même si depuis cette annonce je m’engloutis dans un Benzemiste extrémiste, je tiens quand même à rappeler QUI est Karim Benzema. Benzema c’est l’attaquant titulaire indiscutable du Real Madrid depuis 7 ans. C’est 109 buts en 211 matchs au Real, dont 26 en 30 matchs cette saison, sa meilleure saison. C’est 46 buts en 80 matchs en Coupe d’Europe, si certains doutaient de ses capacités à exister dans les grands matchs (Giroud c’est 12 en 28 matchs). Et pour ceux qui souhaiteraient évoquer son «mauvais rendement» en Equipe de France, Benzema c’est 27 buts (0,33 but par match) et 17 passes décisives en 81 matchs avec les Bleus tandis que Giroud en est à 14 buts en 47 matchs (0,3 but par match). Benzema, c’est lui qui nous qualifie avec Mamadou Sakho pour la Coupe du Monde au Brésil. C’est lui qui a l’occasion d’égaliser à la dernière minute contre l’Allemagne, c’est donc lui qui aurait pu nous sauver, parce que c’était lui qui était titulaire à la pointe de l’attaque de l’Equipe de France, demandez-vous pourquoi, mais certains ont la mémoire courte. Voilà qui est Karim Benzema. Notre meilleur joueur.

Benzema Ukraine rage 2

LES ACCUS

C’est donc avec un pessimisme sans fin que j’attends cet Euro là, cet Euro qui nous était destiné, qui était fait pour qu’on le gagne, qu’on soulève le trophée, chez nous, au Stade de France, en battant l’Allemagne en finale avec un but, de Benzema. Mais c’est toute la France qui m’a entrainé dans cette Benzemania. Ce sentiment d’anéantissement de nos chances de victoire. Toute la France. En commençant par les journalistes. Fidèles au poste pour engrainer, manipuler l’opinion publique, dire au peuple que c’est comme ça que ça s’est passé et que c’est comme ça qu’il faut penser d’untel ou untel. L’acharnement sur Benzema – injustifié, on le verra par la suite – n’a fait que de mettre à l’aise les anti-Benzema. Ceux qui pensent qu’il faudrait qu’on prenne ceux qu’on aime bien plutôt que les meilleurs. Ceux qui sont plus dans le sentimental que dans le professionnel. Ceux qui préfèrent s’amuser et dire qu’on avait un bon groupe que ceux qui ne sont là que pour gagner. Voilà ce qui m’énerve. Voilà qui il faudra accuser quand on se fera éliminer en demi-finale (avec un peu de chance), bien que je souhaite une meilleure fin. Et c’est tout ce déchainement populaire à cause des journalistes, et populiste à cause des politiques, comme Manuel Valls qui joue mieux les rôles de sélectionneur que de Premier Ministre, qui en a fait un poids beaucoup trop lourd pour espérer une décision favorable à l’issue de la réunion entre Noël Le Graet, le Président de la FFF et Didier Deschamps le sélectionneur (à moins que M. Valls l’ait remplacé). La pression politique, plus celle des médias et «du peuple», longuement influencée, ont donc conduit Le Graet et Deschamps à ne pas faire appel à Benzema pour l’Euro. Notre meilleur joueur.

Benzema UNE L'équipe

PARTIE JURIDIQUE

Mais voilà une question que je me pose sans cesse, pourquoi ? Pourquoi l’écarter de l’Euro ? Qu’a-t-il fait ? Il ne chante pas la Marseillaise ? Michel Platini non plus. Quelle est cette exemplarité dont tout le monde parle et qui manque à KB9 ? Surtout venant des politiques qui n’ont pas trop de conseils à donner en terme d’exemplarité étant données toutes les mises en examen et affaires de corruption, magouilles et autres affaires douteuses dont ils font partie. Ni venant du sélectionneur qui, sous la menace d’une expertise judiciaire, est soupçonné de recel d’abus de biens sociaux. Alors qui donne les leçons maintenant ? «En France, quand tu es mis en examen, tu n’as pas le droit de jouer au foot. Par contre, tu peux te présenter aux élections présidentielles». Logique. Mais bref, continuons, oui, il figure bien dans des affaires, deux pour être précis mais dont je vais vite vous rappeler les sentences: l’affaire Zahia, affaire de proxénétisme. Il est mis en examen pour «sollicitation de prostituée mineure» mais nie toute implication dans cette affaire. Le parquet de Paris requiert un non-lieu mais le juge ordonne le renvoi devant le tribunal correctionnel. Verdict ? Karim Benzema est relaxé puis innocenté par le tribunal correctionnel de Paris. Voici une première affaire qui a fait beaucoup de bruit pour un homme qui n’a finalement rien fait, et pour les anti-Benzema, qui n’a en tous cas rien fait aux yeux de la justice. L’affaire de la sextape. Une affaire de chantage visant son coéquipier en Equipe de France Valbuena. Il est mis en examen pour «complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs» et est placé sous contrôle judiciaire lui interdisant d’entrer en contact avec Mathieu Valbuena. Le 10 décembre 2015, le président de la FFF, Noël Le Graet, annonce la suspension provisoire de l’attaquant en Equipe de France jusqu’à une nouvelle avancée dans l’affaire. Le 17 février 2016, le contrôle judiciaire est levé par le juge d’instruction qui permet à Karim Benzema d’entrer à nouveau en contact avec Mathieu Valbuena. Et donc ? Benzema reste présumé innocent et n’est jusqu’à preuve du contraire pas coupable, ce qui me vient à dire que Noël Le Graet et Didier Deschamps ont pris une décision très grave. Celle de condamner sportivement un joueur innocent judiciairement sans justification quelconque à part pour une question «d’image et d’éthique», qui est elle-même infondée sur le fait que ce soient les journalistes et anti-Benzema qui l’aient sali. Notre meilleur joueur.

Benzema CDM

LE JUGEMENT

Karim Benzema, et Dieu Sait si ça me fait mal de le dire, n’est pas pardonné comme un certain Nikola Karabatic après l’affaire des matchs truqués alors qu’il est capitaine de l’Equipe de France de Handball, sûrement dû au fait qu’il s’appelle Karim Benzema, comme le dit si bien Guy Roux. Je cherche donc désespérement quelqu’un qui serait susceptible de me donner les arguments précis, tant en quantité qu’en qualité, pour me convaincre du fait qu’il soit logique que Benzema soit condamné à ne plus jouer pour les Bleus. Car l’importance d’un joueur comme Karim Benzema aurait été prouvée dans les grands matchs, contre les grandes nations du football Européen, comme l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou encore l’Angleterre, et dans les matchs importants comme les demi-finale ou finale si la France y parvenait, car sans grand attaquant, on ne gagne pas une grande compétition. Mais s’il est écarté pour l’Euro, il l’est pour toujours, jusqu’à la fin de sa carrière, à jamais, et ça, ils le voulaient. Ils voulaient sa peau. Ils ne voulaient plus de lui, et peut-être même qu’ils n’en ont jamais voulu. Ils ont voulu tué Karim, notre meilleur joueur. Ils auront tué l’Equipe de France.

France's Benzema celebrates his goal against Honduras during their 2014 World Cup Group E soccer match at the Beira Rio stadium in Porto Alegre

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s